Le joueur

Publié le par cristof

Roman presque autobiographique de Dostoievski, tant il décrit de manière quasi-anatomique la fiêvre du jeu (dont souffrait l'écrivain), et la monomanie en général. Ce roman est pathétique de bout en bout, tous les personnages présentés sont des ombres face à leur obsession, et la lente chute du héros est décrite magistralement.

Le lieu de l'action, une ville casino d'Europe, parait presque irréelle : on y arrive en train comme venu de nulle part, et on ne peut plus la quitter. Rien n'y a de substance, si ce n'est ce casino qui draine toutes les fortunes...

 

Publié dans Dostoievski Fedor

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Jean-Christophe Destailleur 27/05/2011 22:17



Lorsque l'on évoque Dostoïevski, l'on pense immédiatement à la douleur psychologique de Raskolnikov, si merveilleusement et subtilement décrite, dans "Crimes et Châtiment".

C'est pourtant "L'éternel Mari" que je viens de relire, une œuvre certes moins connue de l'auteur, mais  tout aussi riche et captivante : Autour des personnages clefs que sont le Mari,
l'épouse, l'amant et la pseudo-fille, prend vie une déroutante allégorie, où l'indifférence se mêle à une fascination aussi troublante que vengeresse. Un ouvrage remarquable et sublimement écrit.


Jean-Christophe Destailleur



Agnus_Cybioni 12/07/2008 20:17

Du même auteur, qui m'a énormément touché : "Notes d'un souterrain"...

gentle13 14/11/2005 17:13

bonjour j'aime bien la littérature russe, j'ai lui de cet auteur crime et châtiment, et j'ai aussi l'idiot du même auteur mais je ne l'ai pas encore lu.
A bientôt de te lire sur ton blog ou le mien.

gentle13 14/11/2005 17:07

j'aimes aussi la littérature russe, j'ai lu crime et châtiment de lui, j'ai l'idiot aussi mais pas encore lu.
A bientôt de te lire sur ton blog ou le mien.