La cantatrice chauve

Publié le par cristof

  Première pièce de Ionesco, la cantatrice chauve est un chef d'oeuvre du théâtre absurde. Absurdité du langage, absurdité de la communication et des relations... Absurdité de nos contemporains... Dans cette pièce, les dialogues ne sont que des monologues, qui n'interessent même pas ceux qui les énoncent. Les intonations et les intentions y sont complétement en désaccord, entremélés dans une langue qui ne veut plus rien dire.

La cantatrice chauve m'a fait ressentir une impression de brouhaha, ou chacun donne sa propre réplique, suivant ses conventions sociales, son instinct, son premier réflexe. La langue n'y est pas quelque chose de réflechi, et aucun protagoniste n'apparait comme "achevé", comme "structuré"...

Un régal

Editions Gallimard, collection Folio, 150 p.

Publié dans Ionesco Eugène

Commenter cet article

Lilly 29/10/2006 15:50

J'ai lu ce livre et vu la pièce peu après, c'est un délice. On ne comprends pas le début d'une scène, puis on sourit, et enfin on rit aux éclats.  Je pense notamment à la scène entre les deux époux qui ne se reconnaissent pas. Un délice !

clarinette 11/07/2006 22:47

J'ai vu cette pièce il y très longtemps au théâtre et je m'étais régalée moi aussi.