Les villes invisibles

Publié le par cristof

De tous les romans de Calvino qu'il m'ait été donné de lire, voila bien le plus étrange...
Il s'agit d'un dialogue irréel entre Marco Polo et le Kublai Khan. Marco Polo décrit tous ses voyages et toutes les villes traversées... Cela donne lieu à un catalogue de cités fascinantes, inquiétantes, amusantes... Mais toutes merveilleuses, et portant des noms de femmes.
Lors de la lecture, quelques longueurs peuvent être perceptibles, mais on garde la même impression de ce livre que d'un merveilleux voyage onirique.

Publié dans Calvino Italo

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Antigone 08/01/2006 21:03

Calvino, un de mes auteurs favoris. J'adore sa fantaisie, et le fait que chaque livre nous emmène dans un univers, un fonctionnement particulier. J'avais prévu d'en parler dans mon blog un de ces jours. J'ai accroché spécialement sur "Si par une nuit d'hiver un voyageur" où l'auteur commence des récits qui se trouvent tronqués pour de multiples raisons.
Sur mon site, je parle de Borgès, qui nous embarque lui aussi dans des mondes étonnants.