Belle du seigneur

Publié le par cristof

Décrit comme un grand roman d'amour, ce très long roman a de quoi effrayer...  Pourtant, la liaison entre Solal et Ariane est si forte et si merveilleusement décrite que la lecture est inoubliable. De plus, l'auteur a pris soin de peigner avec soin ne serait-ce que le plus insignifiant des personnages secondaires. Ce soucis du détail, cette originalité (la description psychologique des personnages y est pour beaucoup) et cette poésie font de ce livre LA grande oeuvre romantique contemporaine.

De plus, le texte ne s'égare jamais dans la mièvrerie ni les lieux communs. Les "seconds couteaux" sont  l'occasion pour l'auteur d'introduire une ambiance légère voire comique dans le récit (Adrien Deume, sa mère...).

Publié dans Cohen Albert

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

tietie007 31/08/2007 17:05

Lu à Varsovie, il y a 15 ans, un vrai coup de foudre !

cristof 19/10/2005 10:44

J'aimerais poursuivre ma découverte de la sensibilité d'Albert Cohen par d'autres oeuvres. Avez vous lu "Solal"?

Bettina Soulez 18/10/2005 18:44

J'ai adoré ce livre dans lequel j'ai plongé, à l'époque, avec délices. D'Albert Cohen, "le livre de ma mère" vaut aussi un très beau détour.