Voyage au bout de la nuit

Publié le par cristof

Son plus beau roman, et sans doute un des livres les plus forts qu'il m'ait été donné de lire!

Une oeuvre émouvante et noire, ou l'on a sans cesse l'impression que le narrateur va plus profond dans l'abime. Ce récit autobiographique débute en 14-18, par des épisodes hallucinés et desespérés narrant la grande guerre. Cette oeuvre m'a fait découvrir Céline, un grand auteur au style si caractéristique. Une fois la surprise des premières pages passée, la lecture est aisée et on se perd souvent à l'introspection au fil des pages. Ce livre est semblable à une immense toile noire émaillée de points lumineux qui sont autant de citations inoubliables par leur simplicité.

Il n'est évidemment pas aisé, au fil du récit d'oublier ce que Céline fut quelques années après la narration. Mais peut être que ce roman (et également Mort à crédit) apporte quelques éléments de réponse, et permet de mieux comprendre cet homme hors du commun et son époque. On peut également douter de la veracité de toutes les situations, mais n'est ce pas la difficulté de toutes les autobiographies que de ne pas sombrer dans l'égotisme ? 

Finalement, dans cette oeuvre, nul n'est épargné, et c'est ce qui fait sa superiorité par rapport aux autres textes de Céline. Ici, on sent que l'auteur-narrateur s'est également auto-critiqué et on en finit par ne plus réellement savoir où se trouve la nuit...

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

zzzzz24 20/07/2008 01:50

Ah la la,le "Voyage",que dire?Ce livre est une véritable oeuvre d'art comme rarement la littérature a pu nous offrir.Comme certains le disent,trés justement d'ailleurs,il y a un avant et un apres "Voyage au bout de la nuit".En effet,de part son intensité émotive,sa justesse,son immense vérité,triste mais vraie vérité,son ambiance indescriptible,ce livre arrive a faire peser un malaise,une terrible angoisse dont on ne peut arriver a trouver la provenance,bien cachée dans la nuit...Et pourtant on en redemande,on veut faire partie de ce voyage dans les ténebres,dans l'abime de ces hommes,de ces femmes qui constitue cette gigantesque foire "vulgaire" comme disait Mr Céline.Une oeuvre qui marque à jamais celui qui prend le temps de la lire.Mon coup de coeur avec Mort a crédit,à ne manquer sous aucun prétexte!

gentle13 14/11/2005 17:19

celui là aussi ainsi que mort à crédit mais là j'ai moins accroché.
bye