Les belles endormies

Publié le par cristof

  Dans "les belles endormies", on assiste aux visites d'un vieil homme dans une "maison de plaisir" ou les femmes, toutes jeunes et belles, sont artificiellement endormies pour passer une nuit avec ceux qui "n'ont plus ce qui faisait d'eux des hommes". Tout le récit se parfume d'érotisme fragilement né de l'équilibre de plusieurs facteurs. Perdu au milieu de l'éclatement lascif des boutons de camélia, le vieil homme évoque, nuit après nuit, sa vie, ses femmes, et contemple celle à côté de qui il dort.

Une fois encore, cette oeuvre Japonaise dérange : beauté, décrépitude, mort, plaisir... Toutes ces odeurs se mêlent au parfum des belles endormies, pour ne former qu'une saveur indéfinissable...

Publié dans Kawabata Yasunari

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article